Etudes Amonts

L’effort de recherche en matière de nouvelles technologies est soutenu par l’État, notamment par le biais du financement de Plans d’Etudes Amonts (PEA). Il s’agit de valider et développer des briques technologiques novatrices qui vont pouvoir être incorporées dans de nouveaux systèmes. Concrètement, cela passe par la réalisation de prototypes ou autres démonstrateurs.

Aujourd’hui, les actions du ministère de la défense au niveau de la recherche se décomposent selon 2 catégories :

– d’une part le financement, principalement auprès d’industriels, des actions de recherche appliquée et de technologie sur des thèmes précis, appelées « études amont ». Celles-ci visent à explorer le potentiel militaire de nouvelles technologies et à mettre l’industrie de défense en position de pouvoir développer les équipements de défense dont nous avons et nous aurons besoin, grâce à la maîtrise des technologies qui leur sont liées. Le montant du budget annuel affecté aux études amont est de l’ordre de 700 M€.

– d’autre part les subventions aux organismes de recherche (ONERA, ISL, CEA, écoles sous tutelle DGA : Polytechnique, ISAé, ENSTA et ENSIETA, le CNES, y compris des investissements de recherche) qui représentent un montant annuel de l’ordre de 770 M€.

Notre site ayant pour ambition de se consacrer aux aspects militaires de l’Optronique, balayons ici les études et projets la concernant (cliquer sur le nom d’un PEA pour des informations détaillées):

NomDescriptionMaître d'oeuvreEchéance
PEA CTH-Num
Collimateur Tête Haute Numérique2011
PEA MASTRID
Multicontext Airborne System for
Targetting, Recognition and Identification
Thales2014
PEA SPIRALESystème Préparatoire InfraRouge pour l’ALErteEADS-Astrium2010
PEA DASIGLDémonstrateur d’Armement air-Sol Inertie GPS LaserSAGEM DS
PEA FUSIBLEFUSion Infrarouge visiBLEThales Angenieux et Bertin Technologies2010
PEA DASIGLDémonstrateur d’Armement air-Sol Inertie GPS LaserSagem Défense Sécurité2010
PEA EXEMATEXcEllence des MATériauxSofradir - CEA LÉTI2010

Les thèmes d’études retenus sont rattachés à un besoin de défense à moyen ou à long terme tout en maintenant un effort de recherche de base, garant d’une bonne réactivité face à l’évolution accélérée des technologies. La défense profite de plus en plus des synergies avec la recherche civile, avec des domaines tirés par les marchés civils, comme l’informatique, l’électronique ou les télécommunications; le milieu spécifique de la Défense ajoutant des spécificités qui accorde à ses matériels la supériorité technologique et opérationnelle. Dans d’autres domaines tels matériaux furtifs, guerre électronique ou défense nucléaire, la responsabilité de construire nos capacités technologiques nécessaires repose entièrement sur la défense.