Oman s’équipe en pods de désignation laser Sniper de Lockheed Martin

26 juillet 2012 par Optro & Défense | Print Oman s’équipe en pods de désignation laser Sniper de Lockheed Martin

A l’occasion du salon aéronautique international de Farnborough, Lockheed Martin a annoncé avoir reçu un contrat de 23 millions de dollars de la Royal Air Force d’Oman (RAFO) pour fournir de nouveaux pods de désignation laser ATP Sniper (Advanced Targeting Pod) pour sa flotte de chasseurs F-16. En plus des livraisons de nouveaux pods, le contrat comprend également la mise à niveau des pods existant au sein de la RAFO ainsi que des prestations de soutien.

AN-AAQ33 Sniper targeting pod on F16 of Oman

Pods Sniper de Lockheed Martin sous l’entrée d’air des F16 omanais

« L’ATP Sniper est connu dans le monde entier pour maintenir les équipages à l’abri du danger en détectant et identifiant des cibles tout en conservant une distance de sécurité », a déclaré le manager du programme international chez Lockheed Martin. « La fiabilité et les performances des pods Sniper livrés à Oman dans le cadre du premier contrat a été un facteur clé dans leur décision d’acquérir ces nacelles supplémentaires. »

Comme ses concurrents (les pods Atflir, Litening et Damocles), le pod AN/AAQ-33 Sniper donne accès à une identification formelle des cibles à longue portée, conduisant à l’amélioration de la capacité d’un équipage à détecter et analyser les menaces au sol tout en diminuant considérablement les risques posés par les défenses aériennes ennemies en se mettant hors de portée de leurs systèmes d’armes. La stabilité du système, la poursuite automatique et la désignation laser des cibles, avec une liaison de données vidéo avec les métadonnées permettent aux pilotes d’identifier visuellement les menaces de jour comme de nuit, sous des conditions environnementales même dégradées, et partager l’imagerie avec des troupes au sol.

L’interopérabilité du Sniper permet aux forces aériennes de la coalition d’utiliser la nacelle sur de multiples plateformes, sa technologie plug&play intégrant un logiciel configuration matérielle commun lui permettant d’être porté sur F-16, F-15, B-1, F-18, Harrier, A-10 et B-52.

Cette décision suit celle d’octobre 2011 où l’Égypte avait également choisi les pods de Lockheed pour équiper ses propres F-16 en remplacement de la génération précédente, l’AN/AAQ-14 LANTIRN. Les F16 d’Oman sont quant à eux dotés depuis le départ de la génération Sniper.

En effet en mai 2002, le Sultanat d’Oman a signé un accord avec le gouvernement américain pour l’achat de 12 F-16 Block 50 dans le cadre de l’accord A’safiya A’sama (Clear Skies) du programme Foreign Military Sales (FMS). L’accord comprenait 8 monoplaces F-16C et 4 biplaces F-16D ainsi que 14 pods de désignation. Une seconde série de 12 appareils F-16 (dont 2 biplaces) a complété cette première commande en décembre 2011 pour une livraison d’ici 2016, en intégrant une nouvelle demande pour 18 pods de désignation Sniper.

Source :
communiqué de presse officiel  du 10 juillet 2012 de Lockheed Martin
communiqué de presse officiel  du 18 juillet 2006 de Lockheed Martin
contract announcement du 14 décembre 2011 du département de la Défense américain
news release du 3 août 2010 de l’agence US de coopération de Sécurité et de Défense
news release du 4 octobre 2001 de l’agence US de coopération de Sécurité et de Défense

, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 

Réagissez