Cape d’invisibilité : BAE dévoile un camouflage infrarouge adaptatif pour les véhicules de combat

6 septembre 2011 par Optro & Défense | Print Cape d’invisibilité : BAE dévoile un camouflage infrarouge adaptatif pour les véhicules de combat

BAE Systems a récemment testé une «cape d’invisibilité» qui permet à un véhicule de se fondre dans son environnement, devenant invisible aux systèmes d’imagerie thermique. L’entreprise britannique fera la démonstration de sa nouvelle technologie au salon de la défense et la sécurité DSEI de Londres la semaine prochaine.

Le système appelé ADAPTIV a été développé et breveté en Suède, il fonctionne notamment sur les longueurs d’onde infrarouges. ADAPTIV permet de fondre instantanément le véhicule sur lequel il est installé dans l’arrière-plan.

Par ailleurs, la nouvelle technologie peut aussi imiter des objets naturels (animaux,…) ou d’autres véhicules et offre la capacité d’identification IFF (Interrogator Friend/Foe) par l’affichage de formes calibrées visibles uniquement sur une bande spectrale spécifique ou en réponse à un signal d’interrogation (par exemple, l’illumination par un code laser de désignation). En plus d’être un camouflage infrarouge pour les ennemis, le système permet donc de réduire le risque de tirs fratricides.

Un principe simple

Cette technologie repose sur un maillage de plaques métalliques légères et hexagonales, qu’on assimilera de loin à des pixels. Chacun de ces pixel est individuellement et électriquement chauffé ou refroidi à l’aide disponible de dispositifs à base de semi-conducteurs qu’on trouve classiquement dans le commerce. La conductivité élevée du métal permet alors de modifier très rapidement la température de chaque élement isolément, pour présenter un modèle thermique global qui s’intègre de manière optimale dans  l’environnement du véhicule.

Le modèle thermique du fond est déterminé par un calculateur embarqué à partir des caméras infrarouges du véhicule qui captent le rayonnement IR du paysage de fond, permettant de mettre en oeuvre dynamiquement cette protection, donc même en roulant.

L’avantage de ce système est de pouvoir dimensionner les plaques afin de s’adapter à d’autres systèmes comme un navire de guerre ou un bâtiment, où les pixels pourraient être des panneaux bien plus grands. Les plaquettes ont l’autre avantage de participer au blindage du véhicule. Le système de régulation thermique consommerait des niveaux relativement faibles d’électricité, en particulier lorsque le véhicule est au repos en mode de reconnaissance furtif.

Des tests grandeur nature

Des essais ont effectués mi-juillet par BAE Systems en coopération avec l’équivalent suédois de la DGA, la FMV (Försvarets MaterielVerk), à qui l’on doit également les recherches sur les peintures de camouflage infrarouge à base de cénosphères.

Ces tests ont montré que le côté d’un char de la gamme CV90 pourrait être rendu efficacement invisible ou sembler être un autre objets, y compris un véhicule 4 × 4, lorsqu’il était observé dans le spectre infra-rouge. La vidéo ci-dessous finira de convaincre les sceptiques :

Cape d’invisibilité, un des buts ultime de l’optronique

Le travail actuel se concentre principalement sur le spectre infra-rouge, utilisé par les caméras thermiques pour l’observation militaire et par les autodirecteurs de missiles pour la poursuite de cibles. Toutefois, les ingénieurs de BAE ont combiné les pixels avec d’autres technologies, qui offrent un camouflage dans d’autres parties du spectre électromagnétique pour fournir une furtivité tous azimuts, qui sera développé davantage au cours des prochaines années.

En début d’année, les médias britanniques ont rapporté des réflexions à propos d’un autre programme de camouflage adaptatif poursuivis par BAE Systems, en utilisant un type d’encre électronique pour projeter l’image de l’environnement de fond sur la surface du véhicule dans le domaine optique du visible.

Les technologies protection  des véhicules de combat ont évolué de façon spectaculaire au cours des dernières années, de la protection traditionnelle par blindage/surblindage jusqu’à l’utilisation de contre-mesures active et la prise en compte des signatures infrarouges pour diminuer la probabilité de détection ou d’acquisition de cible par les systèmes d’armes ennemis.

Un système similaire à ADAPTIV est également en cours de développement en Israël, IRAP (Invisible Reactive Armor Protection) en utilisant le système « Black Fox » de camouflage thermique de Eltics et la technologie d’armures hybrides d’IMI. Aux États-Unis, la DARPA et les centres de R&D de l’armée américaine poursuivent leurs recherches sur des fonctionnalités similaires pour les développements à venir des véhicules terrestres MGV (Manned Ground Vehicle), un des éléments clef du Future Combat System américain.

Sources :
communique de presse (anglais) du 5 septembre 2011 de BAE systems
présentation du système sur le site officiel de BAE
présentation du système à l’occasion du salon DSEI 2011
brevets de 2010 de Eltics Ltd sur les contre-mesures optroniques
– article (anglais) du 6 septembre 2011 sur le Telegraph
article (anglais) du 5 septembre 2011 sur Défense Update
article du 12 mai 2011 sur Défense Update

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 

2 commentaires

Trackbacks

Réagissez