Début de production du système d’alerte missile MWS pour Northrop

22 mai 2012 par Optro & Défense | Print Début de production du système d’alerte missile MWS pour Northrop

L’US Air Force a autorisé la production à pleine charge de la nouvelle génération du système d’alerte missile infrarouge, NexGen MWS (Missile Warning System), testé et conçu par Northrop Grumman Corporation à destination de plateformes aéroportées tels que les avions de transports militaires C-17, EC-130J, HC/MC-130J.

« L’approbation de la production à pleine charge du système d’alerte missiles NexGen, mise à niveau du système d’alerte antimissile ultraviolet actuel, permettra la mise en service de cette capacité pour notre flotte de transport aérien et des opérations spéciales, et d’augmenter considérablement leur capacité à contrer la menace MANPAD », a déclaré le chef du programme LAIRCM pour l’US Air Force.

AN/AAR-54 UV MWS Missile Warning System deNorthrop Grumman

Ces Systèmes de Northrop Grumman référencés AN/AAR-54 (documentation technique) sont maintenant installés ou prévus de l’être sur plusieurs centaines d’avions militaires américains afin de protéger des tirs de missiles infrarouges environ 50 types différents de grands avions de transports et d’hélicoptères.

Le système repose principalement sur la détection passive du rayonnement dans la bande spectrale des radiations UV des menaces (panache d’échappement des gaz de propulsion), son analyse par des algorithmes afin de classifier la menace et engager le pistage et l’alerte le cas échéant. Il peut être utilisé indépendamment, comme un système de détection autonome, ou dans le cadre d’une approche intégrée au sein d’un  système d’auto-protection directionnel type DIRCM ou LAIRCM.

Northrop Grumman met en avant la maturité de son système d’alerte missile à travers la variété des tests du gouvernement américain :

  • plus de 300 tirs de missiles sol-air, air-air et anti-char, guidés sur drone QF-4 ou véhicules de combat ;
  • plus de 100 heures de tests en vol pour l’analyse du bruit et la réduction de fausse alarmes (clutter rejection) ;
  • l’intégration sous F-16 de 6 systèmes de capteurs avec contremesure CMDS (paillettes/fusées) dans une nacelle PIDS (Pylon Integrated Dispenser Station) de Terma ;
  • les essais en vol sur hélicoptère Sea King et avion de transport C-130 en tant que partie intégrante du système DIRCM d’autoprotection NEMESIS (AN/AAQ-24 (V) ARI 18246) ;
  • le test d’une attaque réelle sur le site gouvernemental de White Sands Missile Range au Nouveau-Mexique.

Sources :
communiqué de presse officiel du 14 mai 2012 de Northrop Grumman
article du 14 mai 2012 de Defence Talk
article du 14 mai 2012 sur AeroMorning

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 

Réagissez