Une campagne d’essais d’armes lasers de Rheinmetall fructueuse

23 novembre 2011 par Optro & Défense | Print Une campagne d’essais d’armes lasers de Rheinmetall fructueuse

Ayant récemment utilisé une arme laser à haute énergie pour détruire un drone, Rheinmetall Defence vient de démontrer l’intérêt opérationnel de la combinaison d’une arme laser puissante avec un système avancé de défense aérienne. Cet événement fournit une nouvelle preuve convaincante des potentiels des armes à énergie dirigée, domaine dans lequel le conglomérat industriel allemand Rheinmetall montre ses aptitudes à synthétiser en un démonstrateur grandeur nature et fonctionnel les technologies clefs (allant des lasers militaires et des systèmes de reconnaissance et d’identification de cibles aux systèmes de poursuite de cibles et aux unités de contrôle de tir).

Lors d’une démonstration de tirs lasers réels au centre d’essais suisse du groupe à Ochsenboden, des invités internationaux ont pu voir l’emploi de deux armes lasers, chacune dotée de paramètres différents pour des applications dédiées. Les deux démonstrateurs d’arme laser ont été employés dans différents scénarios : d’une part comme un moyen de fournir une protection contre une menace asymétrique, de type terroriste ; d’autre part dans un contexte C-RAM (Counter – Rocket, Artillery and Mortar) à la manière du prototype d’arme laser de MBDA ; et enfin dans un scénario de défense aérienne avec un drone servant de cible.

Un premier laser de classe 1 kW

Le premier système laser, basé sur un module laser de 1 kW a été spécialement intégré sur un véhicule de transport de troupes type TM 170 qu’on doit à Thyssen-Henschel (que Rheinmetall a racheté en 2000).

Arme Laser 1kW  Rheinmetall TM170

Entre autres choses, le démonstrateur laser 1 kW d’arme a coulé avec succès une embarcation mobile en caoutchouc (pour simuler un hors-bord ennemi) à la manière de ce qu’on démontré les américains de l’ONR en avril 2010 (plus d’informations ici). Ce prototype s’est également révélé efficace pour détruire les engins explosifs improvisés (IED) et neutraliser des munitions non explosées d’une distance de sécurité.

Un autre prototype 10 fois plus puissant

Un second laser de 10 kW, lui même intégrant deux modules de 5 kW, a été intégré dans un système de défense aérienne comprenant une tourelle Skyshield et une unité de contrôle de tir Oerlikon Skyguard.

Arme Laser 10kW Rheinmetall HEL Tourelle

Dans le scénario C-RAM, le démonstrateur d’arme laser de 10 kW (qui a vu sa puissance doubler par rapport à l’état de l’art de 2010) a donné lieu à des performances sensiblement améliorées contre les obus de mortier, avec un temps d’engagement réduit d’environ 50%.

Un des points saillants des technologiques d’armes laser est leur utilisation dans des scénarios de défense aérienne. Le système de défense aérienne équipé du prototype laser de 10 kW a été en mesure de détecter, de suivre et d’engager un drone jusqu’à sa destruction en vol.

L’une unité de contrôle de tir (FCU, Fire Control Unit) a ainsi détecté la menace entrante dans le périmètre, a lancé le processus électronique de suivi de cible, orienté la tourelle dans la direction du drone et a transmis les données de la cible au démonstrateur d’arme laser. Le système a basculé en mode de suivi fin avant que le faisceau laser ne détruise cet UAV (Unmanned Aerial Vehicle) en quelques secondes.

Arme Laser 10 kW Rheinmetall engagement drone UAV

L’avenir des armes lasers selon Rheinmetall

Rappelons que Rheinmetall occupe également une position de choix dans un autre domaine de R&D laser puisque l’entreprise allemande détient en collaboration avec l’institut Fraunhofer le record du monde du couplage spectral d’impulsions lasers pour obtenir un faisceau de sortie de 8 kW avec une excellente qualité de faisceau (M²).

Rheinmetall envisage qu’un système d’arme laser à haute énergie d’une puissance de 100 kW soit disponible dans les trois à cinq prochaines années, en maintenant la même conception modulaire et évolutive qu’aujourd’hui qui permet de répondre à une grande variété de besoins.

En considérant leur précision, leur évolution modulaire, les facilités d’intégration dans les plates-formes variées, les armes lasers vont voir s’offrir un avenir prometteur avec comme principal avantage un coût d’exploitation réduit, puisque la consommation de matière et l’usure des effecteurs est intrinsèquement plus faible que les systèmes conventionnels.

Sources :
communiqué de presse du 22 novembre 2011 de Rheinmetall Defence

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 

Réagissez