Premier vol opérationnel du visiocasque NVCD/ANVIS

11 juillet 2011 par Optro & Défense | Print Premier vol opérationnel du visiocasque NVCD/ANVIS

En 1996, Elbit Systems et Rockwell Collins fondèrent une coentreprise (les anglo-saxons parlent de JV, Joint Venture) pour développer, produire et assurer le soutien technique de visiocasques pour les appareils à voilure fixe. Vision System International (VSI) est devenu depuis un fournisseur de premier plan de viseur/visuel de casque binoculaire, ayant fournit plus de 4 000 systèmes de repérage mixte monté sur casque pour des appareils F-15, F-16 et F/A-18.

A la frontière entre une simple jumelle intensificatrice de lumière de type HELIE et les systèmes complexes HMD (Helmet Mounted Display) comme le TopOwl, VSI a développé le système NVCD/ANVIS (Night Vision Cueing and Display / Aviator’s Night Vision Imaging System (NVCD/ ANVIS).

Description du système

Le système utilise une jumelle de vision nocturne standard (JVN) AN/AVS-9(V) (anciennement nommée ANVIS-F4949), basée sur des tubes intensificateurs de lumière de troisième génération. Avec un champ de vue classique de 40°, un grossissement de 1 et une focalisation de 41 cm à l’infini, ses 550 grammes permettent de récupérer le flux du visible jusqu’à 0,9 µm avec une résolution limite à 1,3 cy/mr.

Cette JVN est modifiée par VSI avec un kit variomètre, offrant au pilote la symbologie complète JHMCS (de l’anglais Joint Helmet Mounted Cueing System) et les indications de repérage pendant les opérations nocturnes, le tout asservi à la ligne de visée. Des renseignements essentiels comme le repérage des cibles et les paramètres de performance de l’appareil s’affichent ainsi directement sur les oculaires du pilote.

Grâce à ce système, le pilote dispose de la capacité de combat « tir à vue » pour les armes à grand pointage angulaire. Ce système lui permet de manœuvrer avec précision les armes et les capteurs à bord contre toute cible aérienne ou terrestre, sans avoir à manœuvrer son appareil de façon à présenter la cible dans le champ de vision du collimateur tête haute de pilotage (HUD) pour l’identifier.

Premiers vols opérationnels

Le premier vol opérationnel pour les NVCD/ANVIS a été effectué dernièrement par les forces aériennes danoises (Royal Danish Air Force, RDAF) dans le cadre de l’Opération Unified Protector en Libye, où les RDAF participent à l’application de la zone d’exclusion aérienne. Les vols ont été effectués par les F16 danois dans le standard MLU M5 sans nécessiter aucune modification de l’appareil.

« Les pilotes se fient au JHMCS pour effectuer avec succès des missions air-air et air-sol de jour. Tel que validé par les pilotes des RDAF, notre système NVCD/ANVIS est désormais prêt à élargir cette capacité essentielle aux missions nocturnes », explique le président de VSI.

En plus de la production de systèmes JHMCS et NVCD, VSI est tenu par contrat à livrer des visiocasques avancés pour les avions d’attaque interarmées JSF F-35 et fabrique également des visiocasques Targo destinés aux avions d’entraînement, aux avions d’assaut léger et aux appareils de transport militaire. VSI produit aussi le visiocasque Display and Sight Helmet (DASH) de IVe génération en vertu de divers contrats.

Sources :
communiqué de presse du 4 juillet 2011 sur le site officiel de VSI
systèmes NVCD sur le site officiel de VSI
fiche technique de la JVN ANVIS-F4949 de ITT Night Vision & Imaging
article du 5 juillet 2011 sur RP Défense

, , , , , , , , , , , , , , , ,

 

Réagissez