Un nouveau casque pour le Typhoon

7 janvier 2011 par Optro & Défense | Print Un nouveau casque pour le Typhoon

Un nouveau casque offre aux pilotes du chasseur Eurofighter Typhoon des possibilités de combats étonnantes. Développé par BAE systems, ce casque sophistiqué permet au pilote de «voir» à travers le corps de l’avion, lui procurant un avantage essentiel quand il s’agit de prendre une décision en une fraction de seconde.

En effet, le système radar sur le nez de l’avion peut détecter un avion ennemi hors de la vision directe du pilote car masqué par l’appareil lui-même. La position du l’avion cible est projetée sur la visière du pilote qui peut alors ordonner l’asservissement de ses systèmes de combat, par simple commande vocale. Toujours à la voix, il peut prioriser ses objectifs avant d’engager ses armements.

Cette compression de la boucle OODA permet une prise en compte très rapide de menaces multiples sur un champ de vision extra-large.

Le casque fonctionne grâce à un réseau de DEL réparties sur le casque qui émettent des signaux infrarouges pour permettre au capteurs intégrés dans le cockpit de suivre la position du pilote et de déterminer quels symboles doivent être affiché. Lorsque le pilote déplace la tête, les émetteurs sur son casque se déplacent par rapport aux capteurs de l’avion, ce qui permet à l’appareil de savoir exactement où est la tête du pilote et ce qu’il regarde.

Les images projetées sur la visière du pilote donnent, entre autres informations, la vitesse, la position et la hauteur de son propre engin. Mais il donne surtout la position précise de tous les avions ennemis ou des missiles aux alentours. Les images, qui restent stables et précises à tous les angles de vue, permettent au pilote de prendre des décisions rapides sans avoir à détacher ses yeux de la cible. Il sonne la glas la fin des Dogfight traditionnels, où l’attaquant devait se trouver derrière un appareil pour le verrouiller.

Ce nouveau système de symbologie intégré en visière (Helmet Mounted Symbology System) à un peu moins de 300 000 euros pièce devrait entrer en service dans la Royal Air Force du Royaume-Uni cette année après quatre années de développement.

Sources :
communiqué de presse de BAE du 4 janvier 2011
article sur Theatrum Belli du 7 janvier 2011
article sur theengineer.co.uk du 5 janvier 2011

, , , , ,

 

Un commentaire

Trackbacks

Réagissez